Votre assiette cache des ennemis pour votre forme

0

Savez-vous ce que vous mangez? Pas le nom de votre plat, mais tous les ingrédients qui le composent? Connaissez-vous la liste des ingrédients qui composent ce que vous mettez dans votre assiette? Quand on regarde notre alimentation actuelle, on se rend compte que l’on retrouve toujours les mêmes aliments. Ils se glissent partout, sous toutes les formes. La plupart du temps, on ne s’en aperçoit même pas.

Pour être en forme, on nous conseille notamment de manger de manière variée. Et jusque là, je suis d’accord. Mais ce qu’on ne nous dit pas, c’est qu’il est très difficile aujourd’hui de manger de manière variée si on ne fait pas un minimum attention à ce que l’on met dans son assiette. On se retrouve facilement à manger toujours la même chose.

Je ne fais pas cette erreur! Globalement, sur une semaine, je mange rarement deux fois le même repas.

Ce n’est pas si sûr! Même en mangeant des plats différents, on peut se retrouver avec les mêmes ingrédients dans l’assiette. Ok, c’est sous plein de formes différentes, mais au final, on mange toujours la même chose. 

Savez-vous que ces 2 plats sont strictement identiques du point de vue de ce que vous mangez?
pates_sauce_tomate pizza_margherita

 

Pour commencer, regardons un peu plus en détail 3 aliments qui innondent nos assiettes.

Les 1001 utilisations du blé

Le blé est devenu en quelques décennies une des bases de notre alimentation. On le trouve partout, la plupart du temps sous forme de farine, mais aussi sous forme de semoule. On le retrouve notamment dans les aliments suivants :

  • Pain, biscottes, pain de mie, …
  • Pâtes, raviolis, lasagnes, …
  • Pizza, quiches, tartes, feuilletés, …
  • Couscous, taboulé
  • Gateaux, biscuits, viennoiseries, …
  • Poisson pané et viande panée

On le retrouve aussi parfois dans des endroits un peu moins évidents, voire complètement surprenants :

  • Du fond de volaille
  • Des soupes préparées
  • Des chips (il n’y a pas que de la pomme de terre dans certaines chips, notamment les Pringles)
  • Du pâté de campagne
  • Du cassoulet, ou d’autres plats préparés

Il faut noter que le blé n’entre pas dans la composition « normale » de la plupart de ces plats. Ce sont certains industriels qui en rajoutent, par souci d’économies, pour la texture, ou pour d’autres raisons. Et tous n’en contiennent pas les mêmes quantités. Certains contiennent notamment des dérivés comme la dextrose de blé, mais qui n’en est pas moins peu recommandable, c’est un sucre pur. Par contre, il est surprenant de le voir en tête de liste des ingrédients de certaines préparations. Que dire par exemple d’une velouté aux chamignons dont l’ingrédient majoritaire est la farine de blé?!

Composition du velouté aux champignons
Mettez un peu d’eau, de levure, melangez pour obtenir une pâte homogène, enfournez, et vous obtiendrez un délicieux pain aux champignons! 🙂

On notera d’ailleurs que les champignons apparaissent bien loin avec leurs « 2% » de présence dans ce velouté… En plus, on nous propose sur le sachet de compléter pour « un repas léger » avec notamment du pain, encore du blé.

Vous venez de prendre conscience que vous mangez trop de blé et vous voulez varier un peu vos apports en céréales? Parfait, mais attention à ces biscottes aux 6 céréales :

Biscottes aux 6 céréales avec 85% de blé
6 céréales? Vraiment!?

6 céréales? Les céréales représentent 93,8% du produit fini, et le blé en représente à lui seul 85,3% (79,4% de farine de blé, 4,6% de flocons de blé malté, 1,3% de semoule de blé). On rajoute même un peu de gluten de blé à la fin, il devait en manquer un peu…

 

Comparaison composition ebly pates
Ebly, une alternative au pâtes, mais juste sur la forme du blé et la couleur de la boite

Finissons ce tour dans les rayons du supermarché avec une alternative aux pâtes. Je vous assure, c’est écrit sur la boîte : « Pour changer des pâtes, c’est tout naturel! ». C’est Ebly qui nous propose ça! Mais si on compare les boites de Ebly et de pâtes, on cherche encore la différence… Vous mangez juste du blé sous une autre forme, donc ce vous ne changez rien en fait.

 

Mais le blé est une céréale et nous donne plein d’énergie, on en a besoin! Donc c’est plutôt bien, non?

En fait, cela présente deux inconvénients importants.
Le premier est que vous mangez du blé ou ses dérivés en permanance, ce qui n’est pas le top au niveau variation de l’alimentation. Il existe plein d’autres céréales, mais on se rend compte que la plupart du temps, c’est le blé qui est utilisé.
Le second, c’est que le blé n’est pas le meilleur ingrédient pour votre forme et votre minceur. En effet, dans la plupart de ses apparitions dans notre alimentation, on le trouve sous forme « blanche », en opposition à « complète ». C’est à dire que le grain de blé à été raffiné, on a retiré la partie riche en fibres (le son), et la partie riche en micronutriments (le germe). En retirant ces parties, on permet à la céréale d’être utilisée plus facilement dans la prépération des pains, des pâtes, … On permet aussi à la farine de se conserver plus longtemps. Mais on se retrouve avec des calories « vides », sans apports nutritionnels. Et surtout, on crée une céréale avec un indice glycémique très élevé, qui va favoriser le stockage des graisses.

Mais rassurez-vous, de nombreux autres aliments nous apportent de l’énergie, on y reviendra dans un prochain article.

Les produits laitiers, « nos amis pour la vie »… amis très envahissants!

Tout comme le blé, le lait de vache s’immisce partout dans notre alimentation actuelle. Les endroits les plus évidents ou on le trouve sont les différents produits laitiers :

  • Le lait… ! 
  • Le fromage
  • Les yaourt, fromage blanc
  • Le beurre
  • La crème fraîche

En conséquence, on le retrouve dans toutes les préparations qui contiennent ces produits :

  • Gateaux
    Composition chorizo avec du lait, du sucre
    Euh… Ca sert à quoi le lait en poudre dans le chorizo?
  • Crèmes dessert
  • Sauces
  • Sur les pizzas ou quiches
  • Velouté

Mais on trouve des produits laitiers ou ses dérivés dans des endroits plus inattendus :

  • Du cassoulet
  • Du chorizo
  • Des cubes de bouillon
  • Des vinaigrettes

On nous dit souvent que le lait est bourré de calcium, dont le corps à besoin. Manger des produits laitiers ou ses dérivés, même là ou on ne les attend pas, serait donc bon pour nous?
Je ne vais pas traiter ce sujet en détail dans cet article, mais sachez une chose : pendant des milions d’années, l’homme a survécu sans boire de lait. Ou plutôt si, en buvant le lait maternel de sa mère quand il était bébé, comme les autres mamifères. Mais après quelques mois ou quelques années, tous les mamifères arrêtent de boire du lait maternel. Tous sauf l’homme, qui continue de boire du lait à l’âge adulte. Mais ce n’est plus du lait de sa mère, c’est du lait d’un autre mamifère.

« Tu laisses sous-entendre que ce n’est pas « naturel » de boire du lait, mais comment couvrir les besoins en calcium? »

Je ne le sous-entend pas, je le dis carrément. C’est très bizarre de boire du lait de vache qui est adapté aux besoins du veau, vous ne trouvez pas? Heureusement, il y a du calcium dans bien d’autres aliments, comme les légumes par exemple. Et ils peuvent couvrir sans problème nos besoins!
Je ne dis pas qu’il faut se passer complètement de produits laitiers si on n’a pas d’intolérance particulière, et je suis le premier à adorer un bon morceau de fromage. Mais les retrouver plusieurs fois dans un repas sous plusieurs formes est clairement trop.
On y reviendra plus longuement dans un autre article car il y a beaucoup à dire dessus. Passons maintenant à celui que l’on retrouve sur presque toutes les photos précédentes…

Le sucre, la star des rayons…

Le sucre est une véritable star dans les rayons de supermarché. On le trouve partout. C’est parfois une star discrète, qui peut prendre des noms d’emprunt comme « sirop de fructose », « sirop de glucose fructose », … Mais il est là, encore et toujours.
On le trouve évidemment dans tous les desserts, gateaux, viennoiseries, … En plus de ça, on l’a déjà croisé dans des endroits inattendus dans cet article : les biscottes 6 céréales, le velouté de champignons, et le chorizo! Vous pouvez revoir les photos si cela vous avait échappé. En plus de ça, on en croise dans :

Ingrédients carottes rapées avec sucre
Même dans les carottes rapées on trouve du sucre
  • Des fonds de volaille
  • De la mayonnaise, des sauces salade
  • Les sauces de plats aussi
  • Les soupes et plats préparés
  • Des céréales de petit déjeuner, même les « Fitness »…
  • Des carottes rapées

Il est impressionnant de voir à quel point le sucre est présent dans tous les types de préparations. Donc quand on veut l’éviter, notamment pour perdre du poids, cela devient très compliqué.

On aurait aussi pu parler du sel, que l’on retrouve presque aussi souvent que le sucre. On le retrouve d’ailleurs sur la plupart des photos de cet article.

Avant de voir comment on peut éviter tous ces ingrédients, faisons le bilan.

Consommation sur une journée : faites le test!

Prenons le cas d’une journée standard comprenant un petit déjeuner, un repas à midi, une collation dans l’après-midi, et le repas du soir. On considère qu’un des repas (le midi) est pris « dehors », cela peut être le restaurant, une cantine, … L’autre est pris à la maison.

  Blé Lait Sucre
Total   5 6 à 8 9 à 10
Petit déjeuner
Baguette X    
Beurre   X  
Confiture     X
Chocolat chaud   X X
Jus de fruits     X
Déjeuner (pris à l’extérieur)
Carottes râpées avec vinaigrette   (X) (X)
Plat en sauce avec pâtes et légumes X X X
Fromage + Pain X X  
Café sucré     X
Collation
Biscuits X (X) X
Soda     X
Soir
Soupe de légumes en sachet X X X
Yaourt   X

 

Cette journée ne fait pas vraiment d’écarts inconsidéré par rapport à la journée standard de bon nombre de français. On vise même un repas du soir très léger. Et pourtant, quand on compte le nombre de fois ou l’on mange du blé, des laitages, ou du sucre, les chiffres affolent les compteurs. Il y a certes dans ces chiffres quelques petites portions (sucre et lait des carottes râpées avec vinaigrette par exemple), mais aussi beaucoup de grosses portions.
Faites ce test avec tout ce que vous avez mangé hier ou aujourd’hui. Quels nombres trouvez-vous? Donnez-moi les résultats en commentaire, je suis curieux de savoir.
En ce qui me concerne, pour ma journée d’hier (journée de semaine ou je fais assez attention), ça donnait : 0 blé, 1 lait, 2 sucres. 

Comment les éviter?

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut les éviter, ou du moins en grande partie. Il est déjà important de prendre conscience qu’il faut consommer ces aliments avec modération quand on veut être en forme ou perdre du poids. Ensuite, il y a 2 stratégies :

  • Diminuer les apports directs :
    On cherche à limiter les aliments à base de blé, lait, ou sucre. C’est à dire que l’on ne va pas mettre au centre de son repas du pain, des pâtes, une pizza, un gateau, du lait, du fromage blanc, du fromage, du sucre, …
  • Diminuer les apports indirects : 
    Les apports indirects, c’est quand on consomme quelque chose qui contient beaucoup de blé (par exemple), alors qu’il ne devrait pas forcément y en avoir dedans. C’est le cas des plats préparés (la soupe aux champignons), en globalement de toute la nourriture industrielle comme on a pu le voir sur les étiquettes trouvées en supermarché.
Kloug, on ne veut pas savoir ce qu'il y a dedans
Si vous ne savez pas ce que vous mangez, vous mangez peut-être kloug…

Du coup, je mets quoi dans mon assiette?

On se rend compte qu’il est important de maitriser ce que l’on met dans son assiette. Ce n’est pas le cas avec les préparations industrielles que vous achetez, il y a souvent beaucoup d’additifs. La meilleure manière de le faire, c’est de consommer en majorité des aliments bruts. Les aliments bruts n’ont pas été transformés, ils sont sous vos yeux dans le même état que ce qu’on les trouve dans la nature (ou ils peuvent avoir été découpés, c’est plus pratique pour la viande de ne pas avoir besoin d’acheter un boeuf… 😉 ). C’est par exemple :

Aliment brut Aliment transformé
Carotte Carotte rapée industrielle
Fruit Compote
Cuisse de poulet Nuggets de poulet

 

Vous pourrez préparer ces aliments comme bon vous semble (crus, cuits, mijotés, assaisonnés, …), mais vous saurez tout ce qui se trouve dans le plat final. C’est beaucoup plus facile pour éviter les aliments indésirables, et c’est tout votre corps qui vous remerciera.

fruits et légumes bruts
Avec les fruits et légumes bruts, on sait que rien n’a été rajouté dedans

Pour les fois ou vous n’avez pas le temps de cuisiner, ou quand vous ne mangez pas chez vous, essayez de savoir ce qu’il y a dans le plat que vous allez manger. Cela vous permettra de choisir les ingrédients que vous voulez éviter. Si vous ne savez pas exactement ce qu’il y a dans votre assiette, ce n’est pas bon signe. Si vous choisissez un plat avec des aliments que vous reconnaissez et pour lesquels vous pouvez faire le lien avec leur état brut, c’est plutôt bon signe.

Si cet article vous a plu et que vous connaissez des gens qui aimeraient le lire, n’hésitez pas à le partager avec eux.
Flèche pour le partage de l'article

Pas de commentaires

Laisser une réponse